TRIALS OF MONEY

[ Christophe Meierhans ]
Date(s) :  du 24 avril 2020 au 29 avril 2020
Horaire(s) :  Du vendredi au mercredi 20h,
samedi 18h,
relâche le dimanche
Concept & réalisation : Christophe Meierhans
Avec : Luca Mattei, Christophe Meierhans
Performance : Luca Mattei, Christophe Meierhans
En collaboration avec : Shila Anaraki, Jochen Dehn, Adva Zakai
Dramaturgie : Bart Capelle
Scénographie originale : Decoratelier Jozef Wouters
Peinture : Giammarco Falcone
Lumière : Luc Schaltin
Costumes : Sofie Durnez, Valérie Le Roy
Concept microphone sabre laser : Alexis Pawlak, Gaia Carabillo
Production : Hiros, Elisa Demarré
Co-production : AUAwirleben, BIT Teatergarasjen, kunstencentrum BUDA, FAR°, Kaaitheater, Vooruit, Nouveau Théâtre de Montreuil, Teatro Maria Matos, ZonaK
Avec le soutien de : Vlaamse Gemeenschap et Pro Helvetia
Durée :  2h
Public :  Tout Public

L’argent est-il le responsable de la misère dans le monde ? Christophe Meierhans l’appelle à la barre pour le juger et nous invite à prendre part à son procès. Édifiant.

Nous croyons que l’argent est une entité neutre ou que l’euro est basé sur l’or… bref, nous pensons connaître notre système monétaire. Souvent à tort. La dernière création de l’artiste suisse Christophe Meierhans remet les pendules à l’heure en mettant l’argent à la question dans une cour de justice. Des témoins qui connaissent bien l’accusé défilent : un sans-abri, un banquier, une milliardaire philanthrope, un Amérindien, un partisan des monnaies nouvelles et quelques autres. Christophe Meierhans interprète tous les personnages. Le dessinateur Luca Mattei, tel un chroniqueur judiciaire, « croque » les témoins. À nous d’interroger ces derniers pour déterminer si l’argent est coupable de fraude ou de non-assistance à personne en danger. Christophe Meierhans aime mettre les spectateurs à contribution pour provoquer la réflexion, sur une nouvelle constitution dans Some Use for your Broken Clay Pots, sur la coopération dans Verein… où il s’agissait de cuisiner collectivement. Ici, il dévoile combien nous savons peu sur ce capital pourtant omniprésent dans notre vie. Surtout, il nous offre l’occasion de mener l’enquête. Du théâtre participatif citoyen