Cassiel Gaube, Nach, Vincent Dupont

[ 2021 ]
Date(s) :  du 14 octobre 2021 au 16 octobre 2021

 Soirée d’études

Soirée d’études est né de la passion de Cassiel Gaube pour le vocabulaire de la house dance, danse urbaine dont il orchestre la rencontre avec la danse contemporaine. Conçue comme une série de courtes pièces emboîtées les unes dans les autres, cette « soirée » chorégraphique est un pas de deux à trois : imaginé avec le danseur Diego « Odd Sweet » Dolciami, elle fait également appel à Federica « Mia » Miani, les interprètes se passant le relais pour composer différents duos. Appuyée sur une tentative de cartographie du lexique des pas qui constituent la house dance, Soirée d’études les déconstruit pour mieux jouer avec eux. De son rebond caractéristique au rocking du torse, les ingrédients de ce style sont repris à l’occasion de la rencontre entre deux corps. En musique, une étude est pensée comme l’occasion d’explorer les possibilités d’une technique ; ici, Cassiel Gaube, inspiré notamment par les travaux de Bruno Beltrão et de William Forsythe, sonde la logique corporelle et musicale de sa danse de prédilection. (2 représentations le samedi 16 octobre)

  • Chorégraphie : Cassiel Gaube
  • Création et interprétation : Cassiel Gaube, Federica « Mia » Miani, Diego « Odd Sweet » Dolciami
  • Expertise en house dance : Diego « Odd Sweet » Dolciami
  • Dramaturgie : Liza Baliasnaja, Matteo Fargion, Manon Santkin, Jonas Rutgeerts
  • Son : Marius Pruvot

25 > 27.03 au CN D à Pantin

25 & 26.03 / 20:00

27.03 / 18:00

13 > 15.05  aux SUBS, Lyon 20:00

durée estimée 60 min.

Nach

Saisie par le plaisir communicatif de ses différentes expériences des formes performatives où se côtoient danse et prises de parole, images d’archives et recherches anthropologiques autour de la communauté krump, Nach imagine une conférence dansée qui tisse les ancrages multiples et les géographies mouvantes de sa pratique artistique de danseuse et de chorégraphe. Elle revient en conteuse sur sa rencontre avec l’univers hautement codifié du krump, ses battles, ses sessions freestyle dans la rue, et ses puissantes énergies. Elle élargit sa pratique en explorant de nouveaux horizons : le butô, le flamenco, le kathakali, la marionnette, les lectures sur les rituels chamaniques et vaudou. Ses expérimentations autour des possibilités de la boîte noire théâtrale constituent le plus récent chapitre de cet incandescent récit de soi : Nulle part est un endroit. Nach se reconnaît dans le goût pour l’hétéroclite et les rencontres improbables – fragments de photos, bouts de métal et miroirs éclatés – d’une sculpture de Richard Baquié, à laquelle cette conférence dansée emprunte son titre.

Conception, danse, images et textes : Nach

 

Air

Un opéra de chambre pour deux danseurs et quatre chanteurs : Air, composé par Vincent Dupont en 2013, place le public au cœur du dialogue entre le mouvement et la musique. Inspiré par Les Tambours d’avant, tourné par Jean Rouch au Niger en 1971, le chorégraphe réinvente la scène finale de ce court film – une vieille femme entamant une danse de possession, enveloppée dans une couverture – pour imaginer un autre rituel lié à sa propre culture. La danseuse Aline Landreau accompagne ici Vincent Dupont dans cette exploration qui fait la part belle au rôle de la voix, sous la houlette musicale de Valérie Joly. Les chanteurs sont positionnés derrière les spectateurs ; souffles et litanies, basées sur des textes du poète Charles Pennequin, font vibrer l’air de part et d’autre de la salle, les danseurs se joignant à l’écriture vocale. Attiré par la matière incantatoire, au carrefour des disciplines, Vincent Dupont ouvre avec Air la possibilité d’une expérience sensible et sensorielle.

  • Conception : Vincent Dupont
  • Danse : Aline Landreau, Vincent Dupont
  • Chant : Anne Garcenot, Valérie Joly, Fabrice Augé-Dedieu, Wahid Lamamra
  • Composition musicale : Valérie Joly
  • Textes : Charles Pennequin
  • Lumière : Yves Godin
  • Son : Maxime Fabre
  • Costumes : Laurence Alquier, Christine Vollard
  • Décor : Sylvain Giraudeau

11 & 13.03 / 19:30

13.03 / 18:00

durée 1h05