ANDANDO LORCA 1936

[ Daniel San Pedro ]
Date(s) :  du 28 avril 2020 au 10 mai 2020
Horaire(s) :  Du mardi au samedi à 20h30 Matinée le dimanche 10 mai à 16h Relâche le vendredi 1er mai
Textes : Federico García Lorca
Mise en scène, adaptation et traduction : Daniel San Pedro
Composition et direction musicale : Pascal Sangla
Avec : Aymeline Alix Audrey Bonnet Zita Hanrot Camélia Jordana Estelle Meyer Johanna Nizard
Violon : Liv Heym
Piano : Pascal Sangla
Guitare, percussions, contrebasse : M’hamed el Menjra

Grenade, 25 Juillet 1936, Bernarda Alba vient de mourir, ses filles vont commencer à vivre !

Méchante et autoritaire, veuve et mère de plusieurs filles, Bernarda tient son foyer et sa famille en véritable dictateur.  Sa maison est une prison où elle garde ses filles enfermées depuis déjà plusieurs années.
Mais Bernarda vient de mourir.
Ses filles vont faire tomber les murs de cette maison et se libérer.
Le temps d’enterrer leur mère, elles vont pouvoir goûter à la liberté, rêver d’un avenir meilleur, se choisir un chemin, un destin, vivre leur vie.
Dehors, les bruits de la guerre civile commencent à se faire entendre. Ils vont bousculer les espoirs et les rêves de cette fratrie de femmes.
Il va falloir aussi choisir son camp. Résister, fuir ou collaborer.
Les filles de Bernarda récupèrent leur liberté au moment où l’Espagne est en train de perdre la sienne.

Andando ! En avant ! est une proposition de concert théâtral réunissant six comédiennes chanteuses et trois musiciens, autour de la poésie de Federico García Lorca et sur la musique de Pascal Sangla. À travers ces figures féminines, toutes issues de l’œuvre de Lorca, c’est Federico lui-même qui se raconte.
La musique a toujours pris une place considérable dans l’univers de Lorca. Musicien lui-même, il s’est passionné par les musiques populaires, la musique Arabo-Andalouse, le flamenco, la musique cubaine, le gospel…
La musique est ce qui permet l’accès le plus direct à sa poésie et à son monde, que l’on soit néophyte ou spectateur averti. Tout est musique et chanson chez Lorca.

Daniel San Pedro